Lorsque nous furetons sur un site de rencontre, se demande-t-on si la photo affichée est bien celle de la personne? Si la question du référent s’est toujours posée en photographie, elle devient encore plus pertinente lorsqu’il s’agit du web. S’il existe une concordance raisonnable entre les renseignements colligés sur une fiche et une photo, rien ne nous dit que cette dernière colle à la réalité. Comment croire à ce que l’on voit?

À partir de photographies de personnes nues prises en 2003, j’ai créé quatre personnages photographiques amalgamant le nez de l’une, la jambe d’une deuxième, la fesse d’une troisième etc, pour tenter de répondre à mes questionnements. seeGreg, seeChris, seeFred et seeTina étaient nés. Pendant quatre mois, je les mis en ligne sur un site de rencontre américain. Plusieurs abonnés répondirent à leurs annonces. Je créai par la suite le site seeMe afin de présenter mes quatre personnages composites, leurs annonces ainsi qu’une sélection des courriels reçus.

Notre monde carbure de plus en plus au faux et à l’illusion d’où la popularité grandissante des avatars et des jeux de rôles. Changer de corps, trafiquer notre identité devient-il plus séduisant que la simple réalité? C’est ce que mon intervention laisse croire.

Voir :

  • ► Images d’installations
  • ► Extraits du site web