Les Louise Capet

Les Louise Capet est le nom du collectif composé par Noémie da Silva et Marie Dauverné. Nous travaillons principalement à partir de matériaux récupérés, de technologies parfois obsolètes et d’images trouvées. D’origine portugaise et française, nous avons toutes deux des pratiques artistiques distinctes, en dehors du collectif, qui se font écho.

Confessions halogènes

Ce projet d’exposition a été influencé par des expériences respectives personnelles liées à la possible disparition, au deuil, à la manière dont nous gardons contact avec ce qui a été, malgré l’éloignement physique ou temporel.

Nous travaillons principalement avec des matériaux trouvés ou récupérés que nous détournons. Nous cherchons à dégager un potentiel poétique, sensible dans les images, les objets et les mots que nous collectons ici et là. Pour Confessions Halogènes, nous avons réutilisé une partie des dizaines de boîtes en bois qui ont servi à transporter les collections du Musée des Artisans dans la nouvelle réserve du sous-sol de la Bilbliothèque du Boisé. À partir de ce matériau, nous avons conçu un mur d’image en forme de “constellation”. Nous avons recréé de petites scènes évoquant l’aspect fragmentaire et mystérieux avec lequel la mémoire nous restitue, déforme ou recrée nos souvenirs.

Pour créer ces images, nous avons sélectionné des diapositives dans notre collection de milliers d’images collectées au fil des années. Nous avons expérimenté des associations d’images, en superposant deux, trois parfois jusqu’à cinq images et dessins.

Le Musée nous a également permis d’utiliser des socles lumineux avec vitrines, servant habituellement à exposer des objets. Ceux que nous présentons n’ont quasiment aucune valeur marchande ou muséale et ne se livrent pas facilement au regard. Nous mettons en scène leur valeur affective.

Voir :

  • ► Images de l’exposition Confessions halogènes
  • ► Dépliant de l’exposition (pdf)